Schmit Elise

Avec les contributions de 32 auteurs : Jean Back, Ulrike Bail, Raoul Biltgen, Ian De Toffoli, Anja Di Bartolomeo, Tullio Forgiarini, Pol Greisch, Gast Groeber, Samuel Hamen, Roland Harsch, Guy Helminger, Nico Helminger, Jhemp Hoscheit, Pierre Joris, Francis Kirps, Rafael David Kohn, Anise Koltz, Anna Leader, Carla Lucarelli, Roland Meyer, Tom Nisse, Gilles Ortlieb, Antoine Pohu, Jean Portante, Nathalie Ronvaux, Jeff Schinker, Lambert Schlechter, Elise Schmit, Jean Sorrente, Margret Steckel, Hélène Tyrtoff & Nora Wagener. En 2019, le photographe Philippe Matsas partit à la rencontre de 32 auteur(e)s qui lui ouvrirent leurs univers. Le Centre national de littérature (Luxembourg) demanda à ces mêmes auteur(e)s de livrer un ‹ agenda littéraire ›, compte rendu de leur travail et de leur quotidien d’écrivain durant le mois d’octobre de la même année. 19 10 PM recueille ces points de vue et croisements. / « Ce qu’on aimerait savoir c’est non pas précisément où, quand, comment les écrivains écrivent, leur histoire et leurs goûts, mais deviner l’endroit intime à partir duquel les mots s’activent. » (Philippe Matsas) / « 19 10 PM s’est construit autour des principes de la rencontre et du rendez-vous, embrassant tout à la fois hasard et préméditation. » (Ludivine Jehin & Claude D. Conter)

Hydre Editions a décidé de donner une suite à un projet du Kasemattentheater, qui a demandé à six écrivains luxembourgeois – Guy Helminger, Nico Helminger, Claudine Muno, Elise Schmit, Ian de Toffoli et Nathalie Ronvaux – d’écrire des contes pour adultes qui seraient ensuite présentés par des acteurs au cours d’une lecture scénique, et a réuni ces six contes dans un recueil intitulé Fabula Rasa, publié dans la collection «Courts». / Pour Hydre Editions, la publication de ces six contes de fées pour adultes, de ces six anti-contes, avec leur lot de princes ivrognes, de conteurs maudits, d’esprits insaisissables, de héros détestables, n’est pas seulement – comme le veut le dicton antédiluvien – une tentative de donner un peu de pérennité à des textes qui n’étaient, au début, prévus que pour être entendus, mais surtout, plus prosaïquement, une occasion pour les relire, pour s’y attarder plus longuement, pour s’en repaître, s’en régaler même, d’autant plus qu’il s’agit de six textes atypiques, tout à fait saugrenus, d’une grande densité stylistique et de contenu. / Le livre est illustré par l’artiste luxembourgeoise Stina Fisch, dont les dessins – proches, à la fois, de l’univers du conte et de la fable et de l’univers de chacun des six contes –, entre le minimalisme pointillé et le juste souci du détail, avec une bonne dose de dérision dans la recherche du motif, se rapproche parfaitement de l’esthétique des textes. / "Die Gestaltung ist liebevoll, vor allem auch durch die Zeichnungen von Stina Fisch. Jedes der sechs Märchen trägt eine individuelle Handschrift. Doch sie alle sind – ob gewollt oder ungewollt – ziemlich lustig." Janina Stroetgen, Tageblatt

Dans un paysage littéraire dominé par le roman, le texte court, le fragment, du bref essai au minuscule récit, voir à la saynète, au microdrame peine à se rendre visible, alors que c’est justement dans ces petits condensés que la force stylistique d’un auteur brille d’un éclat particulier, par une densité à la fois stylistique et de contenu – tel un petit bijou poli prévu pour être porté seul, sans attirail clinquant. / Fragment 3793 donne un aperçu hétéroclite, polymorphe, de la forme très courte en littérature, déclinée selon quatorze auteurs qui ont mis à l’épreuve ses possibilités et réfléchi à ses limites. Une contrainte leur a été imposée: le nombre de signes, espaces compris, que devait contenir leur texte. Exactement 3793 – d’où le titre, évidemment. Quant au sujet abordé, au thème, au style, à la mise en page, au jeu formel, à la structure, aux procédés narratifs, à l’aspect achevé ou inachevé du tout, les auteurs en étaient tout à fait libres. La taille du texte, exactement la même pour chaque texte, était la seule règle. / Des écrivains confirmés, primés, se joignent dans ce livre à d’autres, émergeants. Du côté francophone, Gilles Ortlieb (Le Tombeau des anges, Gallimard, 2011), Hélène Tyrtoff, Tullio Forgiarini, Nathalie Ronvaux et Ian De Toffoli sont accompagnés de Jeff Schinker et de Claire Leydenbach. / Du côté allemand, les écrivains Guy Helminger (Neubrasilien, Eichborn, 2010) Nico Helminger, Raoul Biltgen et Nora Wagener et Elise Schmit (lauréates du concours national de littérature en 2012) seront accompagnés de Jérôme Jaminet et du dramaturge Rafael Kohn.

Der vorliegende Band versteht sich als Beitrag zu den internationalen Modernismus-Studien. Zum ersten Mal werden Spannungen, Interaktionen und Friktionen im kulturellen Leben sowie die Koexistenz von Tradition und Innovation im Luxemburger Kontext in einem interdisziplinär angelegten Sammelband miteinander in Verbindung gebracht. Die einzelnen Beiträge thematisieren dabei Gleichzeitigkeiten und Interaktionen zwischen den verschiedenen Kunstfeldern Architektur, Kunst und Literatur. Diskussionen zum Verständnis der Moderne bewegen sich häufig innerhalb der Dualität ›modern‹ vs.› traditionell‹, wobei Tradition oft mit Rückständigkeit assoziiert wird. Werke, die in einem Kontext als innovativ und originell gelten, können in anderen Zusammenhängen als verstaubt und epigonal angesehen werden. Wenn wir die Relevanz und Qualität der Luxemburger Literatur und Kunst vorrangig anhand von ausländischen ›Meisterwerken‹ messen würden, so gingen wir notwendigerweise das Risiko ein, sie zu unterschätzen und misszuverstehen. Ein Anliegen dieses Bandes ist es deshalb, Schöpfungen im Luxemburger Kontext sichtbar zu machen sowie vielfältige Formen des Umgangs mit Traditionen zu beschreiben. Dieser Band sucht Antworten auf die Fragen: Ab wann sprechen wir von Moderne in Luxemburg? Wie wird das Moderneverständnis beschrieben? Welche Bezüge werden durch den Begrider Moderne hergestellt? In diesem interdisziplinär ausgerichteten Buch finden Sie Antworten aus den Bereichen Architektur, Kunst und Literatur. Mit Beiträgen in den vier Sprachen, Luxemburgisch, Deutsch, Französisch und Englisch, von Franck Colotte, Fabienne Gilbertz, Jeanne E. Glesener, Anne-Marie Millim, Robert L. Philippart, Tonia Raus, JeSchinker, Elise Schmit, Myriam Sunnen, Edmond Thill & Sébastian Thiltges.

Vom Küchenfenster aus beobachten, wie sich Touristen zu Tode stürzen, aus Liebeskummer ziellos durch ganz Deutschland fahren, bis das Geld ausgeht, ein Radio reparieren, weil sich Geräte leichter wiederherstellen lassen als eine zerrüttete Existenz: Die Figuren in Elise Schmits Erzählband Stürze aus unterschiedlichen Fallhöhen haben sich in einem Leben nach der großen persönlichen Katastrophe eingerichtet. Ob sie von Felsen oder aus allen Wolken fallen – letztlich dreht sich alles um die Frage, wie das Leben nach den entscheidenden Umbrüchen weitergeht.

Details
Sprooch Däitsch
Auteur Schmit Elise
Parution 2018
Medium Buch
Editeur Hydre Editions